Une loi pour le client mystère

Client mystère et la loi
C'est la loi Hamon sur la consommation qui est discutée en ce moment à l'Assemblée nationale prévoit notamment le renforcement des droits du consommateur en augmentant les moyens de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes, l'administration en charge de la protection des droits des consommateurs.
Pour cela, la visite client mystère est une des mesures clés visant justement à garantir la sécurité et prévenir le consommateur des éventuelles arnaques. Le client mystère est donc bel et bien devenu une arme de protection du consommateur face aux multiples dérives présentes sur un marché toujours plus croissant, complexe et protéiformes.

On peut en effet noter que la  "modernisation des moyens de contrôle et d’enquête, notamment en matière de e-commerce passera par la mise en place du recours au dispositif du "client mystère".

La visite client mystere est à l'honneur et on peut donc supposer un véritable engouement de la part des commerçants pour ce nouvel outil d'amélioration des ses services. On peut regretter qu'une loi vienne imposer cette méthode de travail car il semble logique que les entreprises puissent y avoir recours sans pression légale. 

Notons toutefois que le client mystère s'inscrit dans le texte plus dans une démarche de contrôle afin de vérifier la qualité des services proposés par les entreprises qui peuvent parfois être assimilées à publicités mensongères.

Encore une fois, il s'agit d'un événement qui vient confirmer que le client mystère a de beaux jours devant lui...

Lire : Le client mystère pour une loi.